La croissance du Nigeria: un exemple pour les pays africains?

La croissance du Nigeria: un exemple pour les pays africains?

La croissance du Nigeria: un exemple pour les pays africains?

Depuis près de dix ans, la croissance du Nigeria économiquement parlant est persistante. En effet, chaque année, le PIB réel du Nigéria croît d’environ 7%.  Le secteur du pétrole est le moteur essentiel de la croissance du Nigeria.

le-pib.jpg

Son économie se diversifie et se tourne de plus en plus vers les services, notamment la vente de gros et de détail, le secteur immobilier et le secteur de l’information et des communications. L’année dernière ma croissance du Nigeria a diminué de quelques points. L’économie Africaine est en plein développement, de ce fait, l’expansion de ce continent fait dorénavant partie du programme des écoles de commerce. Le contenu de formation de ces écoles est entièrement disponible sur http://www.isee.fr/.

Une croissance inégalement répartie

Bien que la croissance du Nigeria ait connu une hausse, elle est répartie de façon inégale. Pour pouvoir établie une croissance inclusive et un développement durable, le Nigeria est dans l’obligation immédiate d’aller au-delà des contraintes géographiques et socio-économiques.

zone-urbaine.jpg

Le Nigeria doit rétablir cette inégalité entre les zones rurales et urbaines, dans le but de rétablir l’équilibre de son développement. Pour ce faire, le pays peut créer des emplois et transformer la société.  Il doit en outre agir dans les six zones géopolitiques et lutter contre ces inégalités.

La croissance du Nigeria ralentie par la baisse du prix du pétrole

La croissance du Nigeria est ralentie par la lenteur du redressement de l’économie mondiale, des évolutions économiques mondiales et de la baisse du prix du pétrole. En effet, le niveau assez bas des cours du pétrole entraînera un écroulement des recettes budgétaires. Cependant, sa conséquence générale sur le produit intérieur brut du secteur non pétrolier ne se fera pas trop ressentir. Face à ce problème de la croissance du Nigeria, la politique que le gouvernement a adoptée est la réduction des dépenses publiques et le renforcement des recettes non pétrolières de façon à compenser la régression des recettes du pétrole. Le Nigeria n’a pas pu tirer pleinement profit de la demande en pétrole car ses capacités de production sont limitées.